3 pour 2

Parce qu'avec 3 enfants, les parents deviennent minoritaires!

Quand c’est hideux, c’est mieux… 20 juin 2010

Filed under: Ainsi va la vie...,Trois pour Deux — 3pour2 @ 9:43

Telle pourrait être la devise de Ainé qui, du haut de ses 10 ans, commence à se passionner pour tout ce qui sort de l’ordinaire. Il passe des heures à feuilleter « le grand livre de l’incroyable » où l’on trouve toutes sortes de créatures plus …incroyables les unes que les autres. Tenez, il s’extasie devant une petite fille Indienne qui est née avec 4 bras et 4 jambes (NB : si la nature était bien faite, c’est sa mère qui aurait du avoir 4 bras); il se pâme devant le plus grand homme du monde, photographié avec le plus petit….. . Tout ce qui fait fuir le commun des mortels l’attire.

Sa dernière demande : que sa mère l’accompagne voir le film Splice car, selon sa propre analyse de la bande annonce, « c’est génial, l‘alien est laid et méchant et ça fait peur ». Sans plus tarder, le voilà qui essaie de convaincre sa génitrice en lui montrant ladite bandre annonce. (en 2 clics sur Youtube…voir article précédent).Efficace au demeurant. « Maman, pourrais-tu venir avec moi le voir? »…euh….pas une fan du genre moi…. Oh, mais qui vois-je? Serait-ce Adrien Brody? Je vais y réfléchir….

(NDLR : ce film reste interdit aux moins de 13 ans au Québec, 14 ans en Colombie Britannique et 18 and en Alberta et Ontario….il faudra attendre mon bonhomme.)

 

Sous les pavés….le temps qui passe. 17 juin 2010

Hier j’assistai à la présentation d’une étude sur les habitudes des jeunes canadiens (9 à 17 ans) dans le domaine des médias. En guise d’entrée en matière, on demandait à l’auditoire de penser à leur année de naissance et à un évènement qui la caractérise. Et puis, on leur demandait le même excercice…10 ans plus tard. Facile! J’suis capable de répondre : j’ai vu le jour alors que la poussière volait encore dans les rues de Paris dont on avait démantelé quelques pavés. L’année de mes 10 ans, les côtes de Bretagne changeaient de couleur et prenaient celles du pétrolier Amocco Cadiz.

Me voilà rassurée, la mémoire ne flanche pas.

Mais savez vous qu’entre l’année de sa naissance  et celle de ses 10 ans, Ainé aura assisté à la domestication d’Internet, avec fil, puis sans fil, à l’arrivée du cellulaire puis du Iphone et autre smart phone, de l’ appareil photo numérique (qu’il ne prend pas la peine d’appeler « numérique » d’ailleurs), des écrans plasma,  blue-ray,  Ipod et ses 4 générations, à Facebook, Twitter,Youtube, Dailymotion, à MSN, aux SMS  – et leur corollaire : la révolution orthographique – , aux consoles portables DS, PSP …et jusqu’au tout récent Ipad. Bref, si on lui pose la question dans quelques années sur ce qui a marqué l’année de sa naissance, que répondra t’il? Il a cotoyé plus d’information en circulation que tout ce qui a pu circuler en un siècle …

Mais avec toutes ces informations, aura t’il appris à faire une cabane dans un arbre? à mettre un ver au bout d’un hameçon? A se servir d’un lance-pierre? Aura t’il appris toutes ces jolies choses de la vie ailleurs que sur un écran? Je l’espère.

Sans vouloir me vanter, je suis quand même fière de savoir – à peu près – à quoi ressemblent toutes les inventions citées ci-dessus. Mais pour combien de temps? Un jour très prochain Ainé va me montrer un truc que je n’aurai vraiment pas vu venir …

En attendant, je me suis promis que pendant nos vacances qui commencent dans 10 jours, il était plus que temps que je lui montre où trouver des vers de terre….

 

Culture cinématographique 6 juin 2010

Filed under: Mots d'enfants — 3pour2 @ 9:16

Mon amoureux a un plaisir coupable : il ADORE les films avec Louis de Funès. Il en a une certaine quantité à la maison et a déjà initité Ainé, Cadet et Benjamine à cette culture du rire à la française.

Hier Benjamine a découvert le quartier Outremont à Montréal (où vivent beaucoup de juifs orthodoxes pour ceux qui ne connaissent pas la ville..). Elle a d’abord croisé « un père Noël habillé tout en noir » puis, croisant un homme avec un Shtreimel sur la tête , elle le montre du doigt et dit bien fort « Maman regarde, c’est comme Rabbi Jacob! ».

J’espère que cet homme ne comprend pas le français ou que son chapeau lui couvrait bien les oreilles….